TROIS MAISONS DE SOINS PALLIATIFS OFFRENT UN DERNIER HAVRE EN OUTAOUAIS

 TROIS MAISONS DE SOINS PALLIATIFS OFFRENT UN DERNIER HAVRE EN OUTAOUAIS
Lorsque vient le temps d’accepter l’issue d’une maladie, certains doivent se résigner à ne plus en traiter la cause, mais à se concentrer sur leur bien-être.

« La médecine palliative repose sur cette définition, expliquait l’une de ses pionnières, Cecily Saunders. Le suivi et la prise en charge de patients atteints d’une maladie active, progressive, dont le stade est très avancé et le pronostic très limité, et dont le traitement vise au maintien de la qualité de vie. »

Les soins palliatifs tendent donc au confort du malade, souvent en phase de fin de vie. Leur objectif consiste à prévenir et à soulager les douleurs physiques, mais aussi les symptômes inconfortables comme les nausées, la constipation ou l’anxiété. Ils concernent également la souffrance psychologique.

« Les gens ont des croyances, des craintes et des attentes différentes à l’égard des soins palliatifs, indique le président du conseil d’administration de La Maison des Collines, Dr David Ian Gold. Ils peuvent avoir un impact tellement positif sur la vie des gens. Tout le monde devrait pouvoir bénéficier d’un toucher réparateur, d’une oreille attentive et faire l’expérience du confort particulier que procure le fait de faire partie d’une communauté bienveillante. »

Son discours lors de la Semaine des soins palliatifs 2021 rappelle l’importance de sensibiliser la population aux tenants et aboutissants d’une maison de soins palliatifs.

« En effet, certains croient que les soins palliatifs ne s’adressent qu’aux personnes atteintes de cancer, soulignet- il. À La Maison des Collines, nous prodiguons des soins aux patients en phase terminale de leur vie, quel que soit leur diagnostic. En fait, les soins palliatifs sont davantage une approche qu’un lieu. Les services peuvent être offerts dans divers milieux, souvent à domicile. »

La Maison Mathieu-Froment-Savoie, celle des Collines et la Résidence Le Monarque sont les trois des organismes à but non lucratif. Agréées, elles agissent en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux. Leur mission respective vise à accueillir et à accompagner, gratuitement, les personnes en fin de vie et leurs proches.

La personne dévouée et les bénévoles attentifs apportent leur appui tout au long de ce cheminement. Ils leur permettent ainsi de vivre le plus sereinement possible ces derniers moments dans le respect, la dignité et la compassion.

LA MAISON MATHIEU-FROMENTSAVOIE

La maison Mathieu-Froment-Savoie opère un lieu de fin de vie doté de onze chambres et d’un centre d’activités de jour ainsi que de services de soutien aux proches.

Ce havre Gatinois a pris le nom posthume du jeune Mathieu. Son histoire offre un message d’espoir sur leur site internet.

« Le cancer m’a beaucoup pris, mais je reste malgré tout convaincu que la vie a plus à donner qu’à prendre », écrit Mathieu Froment-Savoie.

Tandis que les jeunes de son âge rigolaient devant le Nintendo ou jouaient au hockey bottine dans la rue, Mathieu Froment-Savoie lui, à 12 ans, menait un combat de tous les instants contre un ennemi redoutable : le cancer. En rémission durant l’été de 1990, il s’est campé devant son ordinateur pour — fin seul — écrire un très beau livre sur sa lutte pour la vie. »

LA MAISON DES COLLINES

La Maison des Collines dispose quant à elle de six lits pour couvrir le territoire des Collines. Située à Wakefield, elle est le résultat d’une initiative commune, peut-on lire sur leur site internet.

« En 2009, un groupe formé de professionnels de la santé, de gestionnaires et d’organisateurs communautaires de l’Outaouais se sont réunis pour trouver des solutions aux besoins non comblés, sur le territoire, en matière de soins de fin de vie. Le projet de La Maison des Collines naît de cette rencontre. »

La maison de soins palliatifs a dû temporairement suspendre ses services en raison d’une pénurie de personnel. Sa réouverture a été reçue avec soulagement.

LA RÉSIDENCE LE MONARQUE

La Résidence Le Monarque existe depuis l’automne 2014, à Montebello. Leurs soins palliatifs s’adressent à la population de la MRC de Papineau, mais aussi à une partie de celle de la ville de Gatineau.

Six lits y sont financés en partie par des fonds provenant du ministère de la Santé, mais également par des dons issus de la communauté.

« Nous offrons des services d’hébergement, d’alimentation, de soins médicaux et d’hygiène, du soutien psychosocial et de l’accompagnement spirituel dans un environnement chaleureux, entouré de bénévoles travaillant au bien-être des résidents et de leurs proches. »

L’équipe de soins tout comme la population attendent avec impatience l’ouverture de la Résidence Le Monarque dans ses nouveaux locaux, situés à Plaisance.

La Maison Mathieu- Froment-Savoie
819 770-3900

La Maison des Collines (MDC)
819 459-1233

La Résidence Le Monarque
819 309-0888

Isabelle Yde

isabelley@journalles2vallees.ca