Un mantra de bien-être dans les loisirs offerts aux aînés de la région

 Un mantra de bien-être dans les loisirs offerts aux aînés de la région

Les organismes dédiés aux aînés offrent des activités variées pour briser l’isolement et participer au bien-être de leurs membres respectifs, en fonction de leurs intérêts.

Briser l’isolement, favoriser un sentiment d’appartenance ou acquérir de nouvelles connaissances constitue le credo de plusieurs organismes dédiés aux personnes de cinquante ans et plus, de l’Outaouais.
Un ensemble varié d’activités conduit le participant à se divertir tout en améliorant sa santé physique
comme psychologique.
CAGA de la Vallée-de-la-Lièvre
Le Centre Action Générations des Aînés (CAGA) de la Vallée-de-la-Lièvre propose une panoplie d’activités récurrentes ou occasionnelles en plus de sa palette de services.
Les cafés-rencontres constituent un endroit de partage et de divertissement dans une ambiance conviviale hebdomadaire ou aux deux semaines. Il sera notamment possible d’y jouer aux cartes ou au bingo. Des événements ponctuels sont parfois suggérés.
Le Centre du Sourire, la Fraternité et le Groupe Soleil se trouvent respectivement à Buckingham, Thurso et Notre-Dame-de-la-Salette. Les cafés-rencontres ont lieu d’août à mai.
Les matinées-conférences fournissent une occasion mensuelle d’aborder différents sujets. Elles sont offertes gratuitement. Si elles se déroulaient à Buckingham, la situation sanitaire a conduit l’organisme à les proposer en ligne, par la plateforme Zoom. Une invitation à assister aux conférences à venir se trouve régulièrement annoncée sur la page Facebook de l’organisme.
Les cuisines-partage, quant à elles, permettent aux participants d’acquérir des compétences de base en cuisine, d’apprendre à apprêter des plats sains et à développer leur autonomie dans ce domaine.
Les groupes de loisirs offrent une autre occasion de rompre l’isolement et de socialiser avec ses pairs. Chaque activité proposée se tient un jour différent. Il sera donc possible de pratiquer son agilité aux fléchettes ou de stimuler son esprit, en toute convivialité lors d’une partie de scrabble ou de bridge.
Le Jardin communautaire et collectif au parc Gendron fournit une chance à ceux qui n’ont pas de terrain pour un potager d’en cultiver une petite parcelle. L’initiative est d’ailleurs envisageable grâce à la participation financière de la Ville de Gatineau.
L’Académie des retraités de l’Outaouais
La mission de l’Académie des retraités de l’Outaouais (ARO) vise à encourager le développement et l’épanouissement des retraités par une action éducative et le réinvestissement social des acquis et des expériences. Elle offre donc un programme constitué de cours, de conférences, d’ateliers, d’activités sociales et culturelles.
L’ARO collabore également à des projets communautaires. L’initiative permet un partage d’expériences et de connaissances en apportant leur soutien et leur participation à la vie collective.
L’organisme brise aussi l’isolement principalement à travers ses activités de cafés-rencontres. Jaser pour jaser s’est mis en mode virtuel à cause des mesures sanitaires en vigueur. Le message invitant annonce le dynamisme
de l’équipe.
« Alors ? Ça vous dit qu’on se retrouve à un zoom-café ? Divers sujets au menu ! Apportez votre café ou un verre de vin, si vous préférez ! Venez accompagné, venez nombreux, ce n’est pas l’espace qui manque ! On va passer un joli moment ensemble ! »
Cette formule de rencontres adaptées à la situation actuelle de pandémie participe à rompre la solitude.
L’organisme propose également une série de soirées-conférences tout au long de l’année sur des thèmes variés. En outre, il est possible de s’inscrire à des cours de musique.
Certains membres font aussi partie de la troupe communautaire du Théâtre AROBAS. La treizième production est d’ailleurs précisée sur le site internet de l’ARO, sans en indiquer la date
pour 2021.
Le reste de leur palette d’activités de l’ARO peut être consultée sur la page de l’organisme.
FADOQ
La FADOQ, anciennement Fédération d’âge d’or du Québec, ne défend pas seulement les intérêts des aînés. L’organisme offre également une panoplie d’activités à ses membres de 50 ans et plus.
Si la Coupe du Québec 50 + de hockey et le Festival de pétanque ont été reportés, la remise en forme reste possible en mode virtuel. Un tutoriel explique par exemple sur le site de la FADOQ de l’Outaouais, un enchaînement de 15 mouvements à faire chez soi en respectant ses
capacités physiques.
Une liste de liens permettra à chacun d’y trouver son compte selon son potentiel propre.
Année après année, la Journée FADOQ-Golf, un événement très couru, rassemble plusieurs membres FADOQ de toutes les régions du Québec. L’inscription est débutée en vue du tournoi le 20 septembre au Club de golf Summerlea, à Vaudreuil-Dorion.
La FADOQ s’est adaptée, elle aussi au contexte actuel. En attendant de proposer à nouveau des destinations voyages, elle invite les explorateurs à découvrir virtuellement différents sites au Canada et à travers le monde.
Même si toutes les activités ont lieu sous certaines conditions, les mesures sanitaires, de plus en plus assouplies, s’avèrent toujours en vigueur. L’inventaire non exhaustif des possibilités présentées se veut
donc informatif.
D’ailleurs, certaines sont peut-être toujours suspendues ou déjà en présentiel, en date de publication de cette édition. Les coordonnées de chaque organisme sont identifiées à la fin de cet article, en vue de les contacter, selon la réalité et les besoins de chacun.

Isabelle Yde

isabelley@journalles2vallees.ca